Voyage

Palais de Demidov

Pin
Send
Share
Send


À Saint-Pétersbourg, de nombreux bâtiments sont associés à des personnages célèbres de l'empire russe. L'une de ces maisons est située à l'adresse suivante: rue Bolchaïa Morskaïa, maison 43. Le premier bâtiment a été construit dans les années 30 au 18ème siècle. Ici, une maison a été construite sur deux étages, puis un autre étage a été ajouté. La maison appartenait à l'origine à la famille Essen (dynastie des commandants de la marine). En février 1836, la maison fut vendue pour près d'un quart de million de roubles. Le nouveau propriétaire était le propriétaire des usines, un conseiller d'Etat - Pavel Nikolaevich Demidov. Les anciens propriétaires ont commencé à vivre dans la maison numéro 38 et fin février, P.N. Afin d'élargir son terrain, Demidov a également acheté la maison numéro 45. Après cela, une reconstruction grandiose de la maison a commencé, sous la direction du célèbre architecte O. Montferrand, qui a construit la cathédrale Saint-Isaac.

Pavel Nikolaevich allait demander des mains à la plus belle femme de Saint-Pétersbourg, à Aurora Shernaval (demoiselle d'honneur de la cour impériale). Il voulait frapper cette femme et avait donc un espoir particulier pour la reconstruction de la maison. La partie supérieure de la façade était ornée d'un groupe de sculptures constitué de personnages ailés portant un bouclier héraldique représentant les armoiries du clan Demidov. L'auteur de ce groupe sculptural appelé «Glory» est T. Jacques, célèbre sculpteur de son temps (1840-1850). On pouvait entrer dans la cour en contournant les portes, un balcon, des fontaines et des niches regroupées. Les contemporains ont été émerveillés par le luxe avec lequel les locaux de la maison et la façade ont été décorés. Montferrand travaillait le bronze doré, différents types de marbre.

La salle décorée de malachite, appelée salle malachite, donna une saveur particulière à la maison. L'utilisation de malachite était une étape révolutionnaire dans la décoration de l'intérieur, jusqu'à ce moment-là, elle n'était pas utilisée à ce titre. La malachite était bordée d'une cheminée et de colonnes. L'utilisation d'une grande quantité de pierre décorative donne à l'intérieur un peu de lourdeur, ce qui a été maintes fois noté par les critiques.

Par la suite, la décoration intérieure en malachite a commencé à être largement utilisée. Après la maison de Demidov, la salle de malachite a été aménagée dans la résidence de la famille royale - le palais d’hiver, et la malachite a également été utilisée pour décorer l’iconostase de la cathédrale Saint-Isaac.

Après la mort de Pavel Nikolaevich en 1840, son épouse devint la maîtresse de maison. Quelques années plus tard, elle s'est mariée une deuxième fois. Son mari était Andrei Nikolaevich Karamzin - le fils d'un écrivain et historien célèbre. Pendant deux ans, de 1848 à 1850, l'architecte G.A. Bosset a effectué un petit réaménagement et des travaux cosmétiques sur la décoration des locaux.

La maison est ensuite passée en possession de Pavel Pavlovich Demidov - le fils de P.N. Demidov et Aurora Shernaval, qui a loué la maison pour les besoins de l’ambassade d’Italie en 1864 pour une période de neuf ans. Le montant annuel du loyer était de dix mille roubles (une somme importante pour cette époque). À la fin du bail, en 1874, la maîtresse du manoir devint la princesse Svetlana Natalya Fedorovna Liven. Elle était la petite-fille du gouverneur militaire de Saint-Pétersbourg - P.A. von der Palen, entré dans l’histoire à cause de sa participation au meurtre de Paul I. Après l’achat d’une maison, N.F. Lieven décida de la reconstruire selon l’esprit du temps. Les poêles ont été démontés, des chauffages ont été installés au sous-sol, le chauffage de l'eau a été équipé, l'alimentation en eau et en gaz a été installée.

Après la réparation, une chapelle protestante baptiste a été installée dans la maison. Pas plus de réceptions et des bals ont eu lieu dans la maison. La salle malachite devint un lieu de rencontres spirituelles et de discussions sur l'être et Dieu, l'entrée à ces réunions était libre et ouverte à tous les citoyens.

Au début du XXe siècle, la maison a à nouveau changé de propriétaire. Il a été acheté par l'ambassadeur d'Italie et l'ambassade d'Italie y a été rouverte. Les armoiries italiennes ont remplacé les armoiries des Demidov. Et ce n'est pas la seule perte, après 15 ans, en 1925, l'unique finition malachite a été retirée et emmenée en Italie.

La banque baltique se trouve maintenant dans l’ancienne maison des Demidovs.

Pour les propriétaires d'établissements

L'histoire de la dynastie Demidov remonte à l'époque de Pierre le Grand. Le réformateur tsar s'est fié aux marchands, se rendant compte que ses représentants, libres, entreprenants et actifs, sont des plus utiles pour la réorganisation de la Russie.

Pour avoir un hôtel dans la capitale, à Saint-Pétersbourg, il fallait de l'argent, et beaucoup. Le descendant direct de l'associé de Pierre Ier, propriétaire des usines de l'Oural, le conseiller d'Etat Pavel Nikolaevich Demidov au moment de l'achat du manoir (1836) de la veuve du général Essen et chez lui de l'architecte O. Montferrand disposaient de possibilités financières pratiquement illimitées. La disponibilité de l'argent, ainsi que l'amitié entre Demidov et O. Montferrand, ont permis à ce célèbre architecte de commander une reconstruction complète du manoir, alors qu'il était occupé à construire la cathédrale Saint-Isaac.

Le manoir est connu pour ses Atlantes et Caryatids, qui ornaient l'entrée principale. Mais le bâtiment a acquis une renommée particulière grâce à son hall malachite. Le fait est qu’avant cela, la malachite n’était pas utilisée comme matériau de finition en raison de son coût élevé et de ses difficultés de traitement. Ils ont décoré divers bibelots pour les riches. Ici, la malachite, exploitée dans les carrières d'Oural Demidov, était bordée de colonnes et d'une cheminée. Ce n'est qu'après que la malachite a été utilisée pour décorer les salles du palais de l'hiver et dans l'iconostase de la cathédrale Saint-Isaac. La coopération de Montferrand avec Demidov a donc profité à tous.

Plus tard, Pavel Pavlovich Demidov, le fils de P. N. Demidov, qui a occupé pendant plusieurs années le poste de chef de la ville, était le propriétaire du manoir.

Depuis 1874, N. F. Lieven était propriétaire de la maison. Avec elle, dans les années 1870, le bâtiment était équipé de chauffage à eau, de distribution d'eau et de gaz. N.F. Lieven a utilisé son manoir comme centre religieux, la maison des baptistes protestants.

La période soviétique dans l'histoire du bâtiment n'est pas particulièrement remarquable. Actuellement, il est loué par la Baltic Bank et des événements sont également organisés dans le palais. Toute une équipe de chefs, décorateurs, décorateurs et directeurs de la photographie sont présents à cet effet.

Musée-Domaine Derzhavina

Le domaine urbain du poète et dramaturge russe Gabriel Derzhavin, qui surplombait la digue de la rivière Fontanka, était en déclin depuis longtemps, mais en 2003, il a été entièrement rénové. Le célèbre poète était un ami proche et contemporain de Pouchkine. Il a vécu dans la maison pendant presque un quart de siècle jusqu'en 1816. Pendant ce temps, le manoir devint le centre de la vie littéraire et spirituelle de Saint-Pétersbourg: des écrivains célèbres tels que Karamzin, Krylov, Fonvizin, Zhukovsky se sont réunis ici. Après 1811, les rassemblements célèbres des amoureux de la parole russe ont eu lieu.

Les travaux de restauration ont commencé à la fin des années 90. L'ensemble architectural a été entièrement restauré: le centre du domaine, deux ailes latérales, une maison d'hôtes, une serre et une magnifique cour avant. En outre, le jardin polonais a été restauré: il a été reconstitué selon les plans de l'archive. Il s'agit désormais d'une copie conforme du jardin même dans lequel le célèbre poète aimait se promener. La partie orientale du complexe est occupée par un théâtre vert, qui accueille des représentations théâtrales et des concerts musicaux et littéraires. La maison elle-même compte 14 salles d’exposition et la salle de cinéma à domicile a été reconstituée, où des représentations thématiques, des réunions et des conférences sont actuellement organisées. Des visites théâtrales, des soirées musicales, des concerts et des conférences sont organisés ici. L’intérieur de la maison est fait dans le style de Catherine, les armoires, les salons, les cuisines et même les glaciers sont reproduits avec une précision fiable. Les objets exposés montrent des effets personnels, des livres et des manuscrits de Derzhavin, sur les murs - des portraits pittoresques des anciens propriétaires. State Museum-Estate G.R. Derzhavin vous permet de vous plonger dans l'atmosphère de cette belle époque, qui a sombré au début du XIXe siècle.

Le domaine de Derzhavin à Saint-Pétersbourg a son propre site web officiel et est une branche officielle du musée All-Russian Pushkin. Chaque année, la maison de Derzhavin sur la Fontanka ouvre ses portes à des visites gratuites trois fois par an:

  • Le 18 avril, jour de la protection des monuments,
  • 18 mai - la journée des musées,
  • 3 juillet - en l'honneur de l'anniversaire de Derzhavin.

Les photos dans le musée sont autorisées à partir d'appareils photo amateurs sans flash et non pendant les excursions. Dans les autres cas, le paiement est exigé. L'entrée est gratuite pour les jeunes hôtes de la succession de moins de 16 ans, il y a aussi des réductions pour les personnes âgées et les étudiants.

De nombreux domaines nobles de Saint-Pétersbourg nécessitent une restauration urgente: la période soviétique et la Seconde Guerre mondiale ont considérablement endommagé le patrimoine architectural de la ville. C'est pourquoi l'ouverture du domaine de Derzhavin aux visites et à l'utilisation culturelle est d'une grande importance pour le maintien de l'apparence historique de Saint-Pétersbourg et le titre de capitale culturelle de la Russie.

Manoir de George Vega

Industriel G.I. Vege, fondateur de l'usine ultramarine, a construit son domaine à la fin du 19e siècle, en 1890, sur la rive droite de la Neva. Maintenant, sa maison est cachée derrière la clôture de Pigment de la centrale nucléaire. Son manoir est construit dans un style éclectique et est richement décoré de moulages, de peintures et de miroirs sur les murs, de moulures en stuc et de dorures. Le domaine était autrefois décoré de vitraux célèbres dans tout Pétersbourg, mais ils sont maintenant rangés séparément de leurs châssis. Un escalier chic menant au deuxième étage mène à un salon spacieux avec des peintures murales en forme de roses et un plafond décoré de rosaces en stuc. Il n'y a pas de musée dans le domaine: la riche et noble maison périt de l'humidité de la moisissure, les sols sont recouverts d'une couche de terre et de pierres de 80 centimètres. Beaucoup pensent qu'il est déjà impossible de le restaurer, mais les citadins espèrent une reconstruction. Soyez prudent lorsque vous y allez: le bâtiment est en mauvais état.

Manoir Demidov à Saint-Pétersbourg

Au centre de Saint-Pétersbourg, où la digue de Moika se croise avec Grivtsov Lane, se cache un chef-d'œuvre architectural de la célèbre famille des industriels Demidovs. En raison de la densité des maisons voisines, même le toit n’est pas visible. Par conséquent, de nombreux touristes ne sont même pas au courant de ce domaine. La maison de Demidov - un palais autrefois chic avec deux escaliers en fonte qui s’allient en demi-cercle depuis la mezzanine et le parc adjacent - comme si elle avait été conçue de manière à le cacher aux étrangers. Le clan Demidov est devenu célèbre sous Pierre Ier lorsque l'armurier de Toula Nikita Demidov a reçu en 1702 un prêt du trésor pour le développement de la métallurgie de l'Oural. Il a plus que payé pour l'argent, pour lequel il a reçu le titre de noble. Le capital gagné a permis de vivre en abondance à ses nombreux descendants, célèbres pour leurs innovations techniques. Le petit-fils de l'armurier - Grigori Demidov a construit le domaine actuel des Demidov en 1759 dans le style classique, l'architecte était Chevakinsky Savva. Une grille en fonte et des escaliers courbes, des colonnes ioniques et des bas-reliefs à visage humain sont devenus le reflet du succès d'une famille d'industriels. L’une des filles de Grigory Akinfievich a épousé l’architecte Starov, qui a quant à lui construit d’autres domaines de la famille Demidov: le célèbre complexe thaïlandais, une maison à Skvoritsy, une maison de campagne située sur la route de Peterhof. Au cours du siècle dernier, le bâtiment occupait depuis longtemps le bureau d’études pour la conception de brise-glace atomiques. La maison Demidov de Saint-Pétersbourg est en déclin, les portes sont fermées, vous ne pourrez admirer le chef-d’oeuvre architectural que de loin ou en photo.

Manoir Alexandrino à Saint-Pétersbourg

Sur la route de Peterhof, vous découvrirez un ensemble architectural unique composé du manoir et du parc adjacent, qui a été préservé à ce jour. L'auteur du bâtiment, l'architecte Wallen-Delamot, l'a achevé en 1762 dans un style classique à la demande du propriétaire du domaine, le comte Ivan Chernyshev. En son honneur, ce domaine est le deuxième nom du chalet Chernyshev. Le bâtiment principal est couronné d'un dôme et ressemble dans ses grandes lignes au palais de Tauride. En 1859, le propriétaire du chalet devint le propriétaire foncier le plus riche, Alexander Sheremetev, qui comprenait la valeur du bâtiment pour la postérité. Pendant la Révolution et les guerres qui ont suivi, le domaine d’Aleksandrino a beaucoup souffert. Sa reconstruction a été réalisée dans les années 60 du XXe siècle sous la direction d’un restaurateur talentueux, M.M. Plotnikova. Maintenant, dans ce magnifique bâtiment, il y a une école d'art et le complexe du parc est utilisé pour la marche et la détente.

Zhernovka à Saint-Pétersbourg

Ce domaine est également appelé la résidence d’été des princes Bezobrazovyh. Il tire son nom de la rivière Zhernovka qui coule à proximité et qui a été remplie jusqu'à ce jour. L'auteur de la structure est l'architecte italien D. Quarenghi. Le domaine est situé à l'est du centre-ville et est actuellement en cours de restauration: le hall d'entrée, la chambre, l'allée et l'étang pittoresque ont été restaurés.

Regarde la vidéo: Adversité truffière (Août 2020).

Pin
Send
Share
Send